Accueil

Accueil

Créations

Créations

Contact

Contact
La Compagnie Infime Entaille est créée en 2016 à l'initiative de Maëlle Reymond.

Sa première création Le Silence du Sable, instaure une écriture d'intention, sensible, instinctive, réactive et organique, intuitivement basée sur l'écoute. Elle s'inspire de la musicalité de chaque chose et de leur résonance.

Attachée à ce qu'il n'y ait pas un sens en particulier, mais du sens, que l'on ne puisse contourner, la Compagnie développe des récits corporels, où la narration concrète, n’est ni directive, ni directe. Laissant supposer, elle donne à voir un certain équilibre, sans pour autant en dévoiler le secret. Grâce à une danse éprouvée et sans artifice, elle place le corps au cœur de l'action, dans ce qu'il inspire de plus puissant et de plus fragile.

Ces ambivalences de puissance et de fragilité sont des appuis fondamentaux, tout comme les liens qu’entretiennent l’infiniment grand et l’infiniment petit. Tenter de rejoindre l'immense par l’infime, fait partie de ses récurrences, comme l’envie de soulever la peau des choses pour en extraire l'essentiel.

Chaque recherche vise, au travers du corps, à exprimer toutes sortes de choses dans toutes sortes de langages, avec cette faculté particulière d'arracher tout un univers à un détail. Sans cesse sur la ligne de crête, à la frontière, la démarche de la Compagnie se situe dans l'entre-deux wagons, dans cet espace improbable, en transition. À cheval entre le départ et la destination, entre l'intérieur et l'extérieur, entre un corps humain et un corps matière. Elle s’attache, avec ruse et tendresse, à trouver la faille, la porte d'entrée, l'instant ambigu, où tout peut basculer, où la perception du spectateur peut être troublée, renversée, chamboulée, retournée.

Depuis 2020, la Compagnie se joint au REGROUPEMENT DES COMPAGNIES DE DANSE - AURA pour réfléchir la manière dont nous envisageons nos métiers et pour co-construire des modes d’élaboration plus équitables au service du public, des artistes et des lieux culturels.

Compagnie Image

Compagnie Image






Maëlle Reymond


Formée en tant qu'artiste chorégraphique à Coline à Istres, elle devient interprète pour la compagnie Adrien M & Claire B en 2013 sur la création du mouvement de l'air sortie en 2015. Plus tard, elle intègre la compagnie de cirque Le Jardin des délices de Luna Rousseau et Nathan Israël, la compagnie Testudines, ainsi que la compagnie du 13ème Quai de Guillaume Bertrand. En 2016, elle fonde la compagnie Infime Entaille et est Lauréate en 2018 du dispositif Création en cours porté par les Ateliers Médicis.

Ses recherches chorégraphiques se nourrissent des liens concrets et mystérieux que le corps établit à l'intérieur et à l'extérieur de lui. Sa rencontre en 2013, avec la danse butô marque sensiblement son parcours d'interprète et l'encourage à creuser davantage dans cette conscience du détail et dans le rapport à la nécessité de bouger.

Jérémy Chartier


Après des études d’histoire de l’art, il se lance en 2008 dans l’aventure du spectacle vivant en tant qu’éclairagiste. Passionné de musique, il acquiert au fil des années des instruments du monde entier et s’initie à la MAO et à la multi diffusion. Il travaille régulièrement en tant que musicien, éclairagiste, régisseur avec la compagnie Adrien M & Claire B. En 2015, il compose et interprète sur scène le spectacle Le mouvement de l’air. Il travaille également pour la compagnie Le théâtre du Réel, la compagnie DDM, la compagnie La parlote, la compagnie Vox, la compagnie Alphonse et Cie, le collectif Fearless Rabbits et avec le groupe de musique Rilojosa. En 2018, il fonde le collectif Bleu Corail avec Marion Lucas. Pour la compagnie Infime Entaille, il signe avec Christophe Sartori l'intégralité des créations lumière, vidéo, son.

Dans sa pratique musicale, il est touché par l’expérience de la vibration acoustique directe. Il aime jouer des dichotomies propres à la musique. Collective et individuelle, savante et populaire, exubérante et minimaliste, spirituelle et charnelle, divine et vulgaire.

Christophe Sartori


Technicien du spectacle de formation, il intègre l'équipe du Grand R Scène nationale en 2000, où il rencontre le chorégraphe Yvann Alexandre, pour qui il compose les paysages sonores pendant 18 ans. Il collabore également avec le Théâtre des Cerises, la compagnie du 2ème, le chorégraphe Ezio Schiavulli, et depuis 2014, la compagnie Ke Kosa, le collectif Extra Muros, la photographe Delphine Perrin, le plasticien Serge Crampon.
Il rencontre Adrien Mondot en 2003 au moment de Convergence 1.0 dont il co-écrit la bande son et assure la régie son et plateau. Il travaille ensuite régulièrement pour la compagnie Adrien M & Claire B. Pour la compagnie Infime Entaille, il signe avec Jérémy Chartier l'intégralité des créations lumière, vidéo, son.

À partir de samples électroniques, parfois mêlés de compositions électroacoustiques en direct, il imagine des univers sonores, et élabore des paysages musicaux qui prolongent ainsi par l’ouïe l’expérience visuelle.

Infime entaille

«Parce que je m'attache aux détails,
à la succession de petits riens,
à l'infime, au singulier,
à la pointe de sel,
au grain de sable
qui reste coincé,
qui gratte,
qui raye la surface
lisse des objets,

qui fait dérailler.
Je me lie à la spécificité
rauque et un peu ébréchée,
de ce qui donne une identité,
étrange et attirante à la fois,
que l'on hésite à prendre dans ses bras,
pour l'étouffer ou l'embrasser, on ne sait pas.
Je recherche le mystère de ces choses-là,
si spéciales, si touchantes et intrigantes,
qui ne sont ni belles, ni moches à regarder,
mais qui fascinent de par leur particularité,
par la manière qu'elles ont,
de s'imposer et de s'accrocher,
comme des évidences qu'on ne saurait expliquer. »
« Souvent il n’y a rien à en dire, souvent j’en fais toute une histoire. » Maëlle Reymond

Expériences

Nous intervenons depuis 2018
Auprès d'Adultes, professeurs des écoles et éducateurs.
Auprès de Collégiens et de Lycéens.
Auprès d’Enfants scolarisés en maternelles, en primaires, en Institut Médico - Éducatif ou en classe Ulis.

ouverture de notre démarche au public

En lien avec nos spectacles, ces temps d’échanges particuliers sont imaginés de manière ponctuelle ou de manière suivie, au travers d’un cycle de transmission immersif ou suggestif. Leurs contenus et leurs longueurs s’adaptent et se construisent en fonction du public concerné. L’idée principale étant de faire entrer les spectateurs dans des sensations, en proposant des expériences corporelles qui amènent à se questionner sur les impressions et la réalité. Ces mises en mouvements sont conçues pour transporter les spectateurs hors de leur quotidien, avec beaucoup de bienveillance, sur les sentiers de nos créations, avec ce que cela comporte d'essais, de recherches et de trouvailles.


Autour du Silence du Sable

Nous travaillons sur l'inépuisable pouvoir de la transformation, sur la place du détail et son influence dans l’équilibre de toutes choses. Comme si on se promenait à la naissance des phénomènes, l'attention est portée sur la mise en abîme et en profondeur de chaque début.



Autour de L'insaisissable

Nous travaillons sur la tranquillité à l’intérieur de l’extrême contrainte, le plaisir de l’entêtement et celui de l'infinie patience, en cherchant à s'approcher au plus près de nos limites, pour obtenir cette vibration si spéciale qui plonge le corps et l'esprit au cœur d'un volcan de sensations.

Autour de L'écorce des rêves

Nous travaillons avec des enfants de 3 à 6 ans sur la transformation animale, en observant comment les animaux se tiennent, comment ils se déplacent et comment ils s'endorment, nous développons un éventail de postures et de qualités de mouvements.


SIRET : 820 994 705 00011
APE : 9001Z
N° de Licences : 2-1097657 et 3-1097658